Pour simplifier le débat de ce soir entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron… Retour sur un dialogue de sourds.

Marine Le Pen : Y’en a marre !

Emmanuel Macron : Marre de quoi ?

Marine Le Pen : Mais de tout ?

Emmanuel Macron : Ah bon mais pourquoi ?

Marine Le Pen : Parce que vous avez fait trop de conneries et que vous referez les même.

Emmanuel Macron : Quelles conneries ?

Marine Le Pen : Mais je sais pas moi… Toutes les conneries que vous avez faites toi et tes potes puissants et friqués.

Emmanuel Macron : Je n’ai pas fait que des conneries.

Marine Le Pen : Mais si !

Emmanuel Macron : Mais non !

Marine Le Pen : Mais si !

Emmanuel Macron : Bon OK si vous le dites.

Marine Le Pen : Mais non ! Je ne le dis pas, c’est vous qui le dites !

Emmanuel Macron :

Marine Le Pen : Je vais changer tout ça.

Emmanuel Macron : Comment ?

Marine Le Pen : T’occupes… T’inquiètes…

Emmanuel Macron : Vous dites beaucoup de conneries quand même.

Marine Le Pen : C’est toi qui dit des conneries. Toi et tes potes du gouvernement Hollande. Toi et tes amis patrons. Ce que vous proposez c’est nul.

Emmanuel Macron : J’assume tout ce que j’ai fait. Surtout le bon. Et pour le reste amfulélé hiruterbichappe san rato kifé kou lélatop artoifir.

Marine Le Pen :

Emmanuel Macron : Et au sujet de votre programme, vous proposez quoi ?

Marine Le Pen : Tout le contraire de toi.

Emmanuel Macron : C’est-à-dire ?

Marine Le Pen : Aaaaah mais t’es relou quand même !

Emmanuel Macron : Non, je ne suis pas « relou » comme vous dites. Je suis précis et pragmatique.

Marine Le Pen : Ouais relou quoi.

Emmanuel Macron : Donc, c’est quoi votre programme ? Comment vous allez financer vos mesures économiques et relancer la croissance.

Marine Le Pen : En donnant de l’argent aux français et en jetant les étrangers.

Emmanuel Macron : C’est pas un peu simpliste comme explication ?

Marine Le Pen : Non, c’est toi qui est compliqué.

Emmanuel Macron : Pourquoi vous me tutoyez ?

Marine Le Pen : Parce que t’es un p’tit jeune. Un ex-banquier arriviste qui se la pète. Un pur produit du système.

Emmanuel Macron : Ah ouais ? Bah vous vous êtes une grosse conne raciste, flippée, fermée et vos électeurs sont vraiment trop cons pour croire à toutes vos conneries et vos mensonges.

Marine Le Pen : Ne touche pas à mes petits français.

Emmanuel Macron : Mais j’aime aussi les français, ils sont très sympas.

Marine Le Pen : Tu ne les aimes pas vraiment, tu fais juste de la com’ !

Emmanuel Macron : Vous leur mentez pour vous attirer leurs faveurs !

Marine Le Pen : C’est toi le menteur !

Emmanuel Macron : Non c’est toi !

Marine Le Pen : C’est toi (tu me tutoies aussi maintenant ?)

Emmanuel Macron : C’est toi !

Marine Le Pen : Toi !

Emmanuel Macron : Toi !

Marine Le Pen : Toi !

Emmanuel Macron : Toi !

A propos de l'auteur

VUZZ est à l'origine du projet. Il anime le site et publie régulièrement (ou pas) des articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.